Sophie

English (version française ci-après)

She’s Sophie, she’s also French, she’s only 50 years old and she’s my mother.

She has always been attracted by creation, she makes everything herself. I think it’s her favourite hobby (after taking care of me, for sure!). She has already redecorate our house, including kitchen, bedrooms, bathroom etc… Moreover, she also tries to repair everything when it’s broken at home, in the limit of her competences. So, as part of her little works at home, she restarted to “play beads” several month ago.

It a very good occupation for her because she is very patient. She loves to create new things, to invent new kind of jewellery, and she is building slowly the bigger jewelleries box of the world. The most funny part of it, is to create something she as never seen before, and sometimes she challenge herself to trying to reproduce bracelet of her friends, because obviously, DIY -Do It Yourself- is cheaper than BIS -Buy In Store- (I just invented).

We discovered than our neighbour has the same hobby! Then we decided to join our forces to create together and to give to each other some advices to make better.

This is the story of “L’Atelier des voisines”, just to explain,

its mean “The Neighbour Studio”. ℘


French

Bonjour!

Je vous présente Sophie, elle est également Française, a seulement 50 petites années et a toujours été attirée par la création.

Elle aime tout faire elle-même, je pense que c’est son passe-temps favori (après prendre soin de moi évidemment!). Elle a déjà déjà redécoré une fois au moins toutes les pièces de la maison, y compris la cuisine, les chambres, la salle de bain etc… Elle essaye aussi en général de réparer tout ce qu’elle peut, dans la limite de ses compétences bien sur. C’est ainsi que parmi tous ses petits bricolages, elle recommencé à “jouer aux perles” il y a environ 4 mois.

C’est une occupation qui lui convient très bien parce qu’elle relativement patiente. Elle adore créer de nouvelles choses, inventer de nouvelles sortes de bijoux, et je pense qu’elle construit ainsi doucement la plus grosse boite à bijoux du monde. La partie la plus intéressante à mon sens c’est qu’elle créer des choses qu’elle n’a jamais vu auparavant, même si parfois elle se challenge en essayant de reproduire des choses qu’elle a vu sur ses amies ou dans les boutiques (car forcément, le “je le fais moi-même”, est plus accessible que le “j’achète cher en magasin un morceau de cuir avec un fermoir”).

Nous avons découvert que notre voisine avait le même passe-temps, nous avons donc décidé de rassembler nos forces pour créer ensemble et pour se donner des conseils afin de s’améliorer.

Voilà l’histoire de “L’Atelier des voisines”. ℘

latelierdesvoisineslogo

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *